Un art d’habiter

Habiter – Habitude. Il y a de la répétition dans ces mots, des espaces, des temps, du rythme.
Habiter – Habitude – Plénitude. Des actes répétés mais non répétitifs qui font s’épanouir la présence.

La démarche proposée invite à retrouver les actes simples de la vie quotidienne. Posés dans une présence à soi-même et à l’autre, ils délivrent leur vertu salvatrice, thérapeutique qui nous fait retrouver la saveur de l’existence. Cela passe par le travail manuel, le potager qui apaisent et simplifient d’autant plus quand la maladie déconnecte du réel. Ils nous permettent de reprendre lien avec la Terre, le Vivant, d’habiter avec soi-même, de prendre soin de l’autre dans une même attention.

C’est aussi la vocation de la maison qui est un lieu pour soi et pour chacun. Au cœur de l’Hospitalité de la Beauté, la chambre est l’espace de retrait pour se poser, se reposer et accueillir la face-à-face avec soi-même. La salle à manger est un lieu de rencontre où l’on prend le temps du partage du repas et de la parole. La cuisine est vaste, espace-foyer où tous ont leur place, des petites mains à l’élaboration des plats, joie de créer avec les produits du potager. Habiter la maison, ce sont encore d’autres moments quotidiens partagés : le ménage, le repassage, la vaisselle qui parfois ouvrent à des paroles plus intimes.