Pour un public

«Si tu diffères de moi, loin de me léser tu m’enrichis»

Saint-Exupéry

De la fragilité

L’Hospitalité de la Beauté s’adresse particulièrement aux personnes qui ont éprouvé leur fragilité ou celle d’un proche, confrontées à leurs propres limites quelles qu’en soient la manifestation : handicap mental ou psychique, maladie, difficultés familiales, professionnelles ou sociales. Celles que le deuil, la séparation, le chômage, l’exil, rendent vulnérables, que la solitude et l’isolement enferment. Toutes celles qui sont désorientées, désabusées, qui perdent pied, que leur « originalité » exclut.

A la solidarité

Qu’on les qualifie de trisomique, schizophrène, bipolaire, psychotique, autiste, dépressive, déficiente, traumatisé … elles sont avant tout Vincent, Paul, Valérie, Agnès, Dominique, Emmanuelle, Antoine… et nous invitent à une transformation du regard.

En effet, par leur vulnérabilité, les personnes fragiles ou handicapées appellent à une qualité de présence. Elles nous décentrent de nos préoccupations, de notre souci d’efficacité, de rentabilité. Elles nous surprennent et éveillent en nous ce qu’il y a de plus humain et d’essentiel.

Ensemble en création

C’est pourquoi l’hospitalité accueille une grande diversité de personnes. Elle est un espace qui s’invente les uns avec les autres.  « Bien-portant » ou « fragile », rural ou urbain, quel que soit l’âge, le milieu social, l’origine, tous sont invités à être acteurs. De nombreux jeunes y viennent aussi en quête de formes alternatives de vie et d’engagement.
A suivre :     → Une tribu
                    → Et un projet