Ecologie et jardin

L’Hospitalité de la Beauté est un jardin habité qui ne sépare pas l’homme de son écosystème et permette à chacun de rentrer dans une intelligence du vivant.

Un lieu de verticalisation, à l’école des grands arbres du parc et des plants de tomates, depuis leur semis jusqu’au tuteurage.

Un espace où les sens s’éveillent, se réveillent et nous mettent en relation intime avec des formes, des couleurs, des matières.

Chacun se sent invité à ralentir la marche pour regarder la vie d’une autre manière, à passer de la consommation, de l’avidité, au partage, à la sobriété.

A l’école des saisons, contempler, s’émerveiller, s’étonner, accueillir le mystère de la vie. Réapprendre chacun et ensemble les gestes basiques du prendre soin de la vie, du vivant.

Le rapport à la nature est une leçon de vie permanente.

Le sol de notre potager en est une belle image, œuvre de co-création où tout contribue à obtenir une belle couche d’humus : le travail du temps (les années et les saisons), le travail de l’homme, le travail de la terre (le fumier, les déchets végétaux, le sol et tous ses habitants : vers de terre, champignons, bactéries…), celui aussi des oiseaux et loirs chapardeurs, des limaces et pucerons gourmands, des maladies des végétaux… qui nous rappellent que la vie c’est cela aussi, des imprévus, des accidents, des échecs à accepter, à traverser.

Tout vit, se transforme et meurt à tout moment.

Telle est la symphonie du grand œuvre cosmique dans laquelle l’homme est invité à trouver sa juste place. Tel est l’enjeu : tout être vivant est un être en relation, avec sa mission propre, sa raison d’être dans un écosystème