Paroles de confinement 8 mai 2020

Chers amis,recad_IMG_3952
 
Bientôt la fin du confinement.
 
En moi se creuse un désir de laisser l’inconnu jouer sa partition.
J’ai le sentiment d’être devant une porte à ouvrir.
 
Ce n’est pas un mouvement d’impatience qui m’habite. Au contraire, une forme de retenue, la même que celle qui envahit les deux amants avant l’étreinte.
 
Prendre le temps pour ne rien gâcher.
Prendre le temps, parce que, c’est sûr, quelque chose va naître, va apparaître, du jamais-vu, du jamais connu…
Mais il est trop tôt encore.
 
Ne pas vouloir donner une forme avant l’heure
Ne rien précipiter …
                                                                                               Marie-Claire Grasset

 

Saurons-nous être assez sage, malgré l’aridité, pour garder le silence encore quelques jours ?

Non pas un silence opaque et lourd.
Non.
Mais un silence en forme d’attente amoureuse.
 
Un grand silence pour que ce qui a été semé germe, tranquillement mais sûrement.
Un silence pour entendre, voir, susciter l’à-venir.
                                                                                               Sophie Anne Martin

IMG_7200 (2)